jeudi, septembre 16

Quels sont les objets interdits dans l’avion ?

Voyager en avion vous permettra de couvrir plusieurs kilomètres en un temps record. Si vous désirez vous déplacer d’un bout à l’autre d’un continent ou d’un pays, l’avion est votre meilleur choix.

Il est plus rapide qu’un train. Il est relativement confortable. De plus, des études ont montré qu’il est le moyen de transport le plus sûr.

Ainsi, pour des raisons de sécurité, il existe des réglementations des bagages cabine ou en soute que chaque passager peut apporter. Ces réglementations concernent la taille et le poids du bagage, mais également des contenus.

Déjà, pour choisir la bonne valise à la taille réglementaire, visitez le site www.topvalise.fr. Aussi, pour bien préparer votre vol, prenez connaissance des objets interdits dans l’avion.

Les objets interdits en vol aérien

Que vos bagages soient en soute ou en cabine avec vous, certains articles pouvant présenter des risques pour la sureté comme la sécurité du vol sont interdits ou règlementés, conformément aux textes en vigueur. Parmi ces objets, on note en particulier les explosifs, les munitions et ceux de leur famille comme les pétards,…

De même, il est strictement interdit l’emport de matières radioactives, de produits toxiques, du poison, … ainsi que les peintures, les substances corrosives et les gaz. En outre, les masses magnétiques sont interdits car ils peuvent perturber les instruments magnétiques qui assurent un bon vol.

Si vous doutez pour votre bagage, consultez les articles interdits ou réglementés de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) ou son application AIRBAG

Les articles interdits dans les bagages cabine

Ceux qui sont formellement interdits sont les objets coupants comme les lames à rasoir ou les ciseaux à ongles… Les armes qu’elles soient vides, un jouet ou une imitation, qu’elle soit blanche ou à feu… ainsi que les cartouches et les munitions.

Il en est de même pour l’ensemble des  explosifs qui ne sont pas acceptés.

Dans la famille, nous avons les feux d’artifices et leur dérivés, les bouteilles de gaz de camping ou de plongée, les briquets à combustibles, les liquides inflammables (essence, acétone, diluant, solvant,…).

A cette liste, nous avons également les produits chimiques ( engrais, pesticide, …), les produits ménagers (décapants, lessive, …), les produits toxiques ou radioactifs, les peintures, les cartouches d’imprimante ainsi que les thermomètre à mercure et les batteries avec électrolyte et les batterie à lithium.

Les objets en cabine soumis à une réglementation

En cabine, certains articles sont strictement interdits d’autres sont tolérés en quantité réduite sous certaines conditions.

Ils seront alors impérativement placés dans un sac en plastique transparent.

Ainsi, vos gels (shampooing,…), aérosols (déodorant, …), vos parfums et lotion, … doivent être enfermés dans un seul sac plastique fermé  de 20 cm x 20cm. Chaque contenant ne dépassera pas les 100ml.

Et si vous avez un médicament liquide, vous devez présenter une ordonnance comme justificatif.

Quant aux boissons ou autres liquides achetés en sous-douane, ils sont autorisés. L’alimentation de bébé ou d’un enfant en bas âge est également autorisée.

Les derniers mis à jour

Ces nouvelles dispositions résultent des leçons tirées des expériences de diverses compagnies aériennes ou des nouveaux produits mis en ligne ou dans le commerce.

En septembre 2019, on a constaté dans  un bagage en soute, la batterie d’une e-cigarette qui commençait à bruler. On a même découvert sous un siège, grâce à une odeur de brulé,  une e-cigarette allumée et en surchauffe.

Il y avait aussi ce passager dont son e-cigarette a brulé la poche de son blouson. Depuis pour éviter le court-circuit, il faut protéger séparément les batteries de rechange avec leur emballage d’origine.

En décembre 2019, on a constaté sur certains passagers plusieurs téléphones mobiles, des briquets, des batteries en lithium et bien d’autres marchandises.

Or ces objets sont tolérés à usage personnel. Mais, ils sont interdits à des fins commerciaux. Et si vous ne respectez pas le règlement, ces articles seront confisqués.

En février 2021, la DGAC attire l’attention des responsables que certains bagages cabine transférés en soute contiennent des objets interdits en soute comme les e-cigarettes, le power Bank ou des batteries ou des piles  en lithium. Aussi, avant tout transfert, il est nécessaire de questionner le passager s’il y a des objets interdits en soute dans son bagage. Dans ce cas, il doit les garder avec lui en cabine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *